vendredi 20 août 2010

ÉLIE-CHARLES FLAMAND (né en 1928)

LA LOGE PYRAMIDALE

Une rondache léguée par l'hivernage
Adombre nos inscriptions

Seuls parmi les extatiques survenants
Les frondeurs marqués de minutieuse déraison
Auraient désappris les souterainnes contradictions
N'était la colère que magnifia notre bure

Bien qu'un reposoir orne ces diluviens parages
Laissons se préciser le mensonge de l'absence

L'intacte lumière
Démentira le ciel usé

(Élie-Charles Flamand, dans Vrai centre, 1977)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire